bandeaux_ruche

Ruche d’Art : atelier de création libre et gratuit

La Ruche d’Art est de retour au Musée pour une quatrième année! L’activité se tient le 1er dimanche de chaque mois de 13h00 à 15h30. La Ruche est un espace de bien-être, de rencontre, et d’inclusion ancré dans une philosophie de démocratisation des arts. Tout le monde y est accueilli comme un artiste, peu importe son niveau de connaissance des arts et sans égard à ses habiletés techniques.

Un accompagnement personnalisé est assuré par une médiatrice du Musée. Une grande quantité et variété de matériel créatif est disponible pour les personnes participantes. Il n’y a pas d’instruction, les expériences autonomes de créativité, d’apprentissage et de partage de savoir-faire sont encouragées. En collaborant ensemble, les participants tissent des liens et réalisent des œuvres collectives. Chaque individu qui se sent interpellé est le bienvenu. Des breuvages et des petites collations sont servis aux participants lors de chaque séance.

Bienvenue à tous!

À propos d’Emmanuelle Meunier

Diplômée en art-thérapie (Université Concordia, 2015), Emmanuelle Meunier pratique le métier d’art-thérapeute auprès de clientèles diversifiées ; jeunes, adultes, vétérans, immigrants, réfugiés, communautés autochtones, etc. Plus récemment, sa pratique de l’art-thérapie s’est développée auprès des jeunes enfants et des adolescents qui utilisent ses services individuels à son bureau privé ou en consultation virtuelle. Passionnée de l’expression par l’art et de ses bienfaits sur la santé, son approche humaniste l’amène à s’intéresser au mouvement des Ruches d’Art. Elle a étudié cette approche non-interventionniste de l’art-thérapie auprès de la fondatrice du mouvement des Ruches d’Art, Mme Janis Timm-Bottos, aussi art-thérapeute diplômée.

C’est donc naturellement qu’Emmanuelle s’est impliquée au Musée des beaux-arts de Sherbrooke en 2019 et les années subséquentes pour y « polliniser » la deuxième Ruche d’Art dans un musée des beaux-arts au Québec.

 

Calendrier des Ruches d’Art 2022-2023

DateThèmeŒuvre de la collection du MBAS (vignette)Préambule à l’activité de création libre
Dimanche 4 septembre 2022Le silenceMarcel Chabot,
Ce soir mes fiançailles, 1981, pastel sur papier, 45,7 x 60,9 cm.
LANCEMENT DE LA SAISON DES RUCHES D’ART (10h00 à 16h00)
Aujourd’hui, nous nous inspirons du calme et de la tranquillité représentés dans l’œuvre Ce soir mes fiançailles (1981) de Marcel Chabot. Les couleurs utilisées par l’artiste sont sombres, pourtant, il émane une certaine lumière du ciel. Le titre pourrait même évoquer un moment de solitude qui précède un rassemblement. C’est à se demander à quoi le promeneur solitaire réfléchit pendant ce moment, seul avec ses pensées. Laissez le silence vous inspirer dans votre processus créatif.
Dimanche 2 octobre 2022Haut et fort!Madeleine Audette, Réflexion (3-300-74), 1974, encres transparentes sur papier, 40,5 x 70 cm.RUCHE D’ART DES JOURNÉES DE LA CULTURE (10h00 à 16h00)
L’œuvre Réflexion (3-300-74) de l’artiste Madeleine Audet, nous offre des couleurs riches et vives, apposées dans un geste manifeste. C’est comme si la matière bouillonnait. À quoi vous font penser ces tracés? Y voyez-vous des formes, des lettres, des symboles? Qu’avez-vous envie d’exprimer, de crier haut et fort à travers votre création? C’est ce que nous allons explorer ensemble.
Dimanche 6 novembre 2022AstrologieLéon Bellefleur,
Les Sagittaires, 1956, encre sur papier, 16,5 x 18 cm.
Léon Bellefleur est un peintre montréalais qui gravite successivement autour des artistes automatistes et des surréalistes. Dans le cadre de cette Ruche d’art, la thématique « Astrologie » exprime la liberté avec laquelle l’artiste crée. Est-ce que ce sont vraiment des centaures qu’on voit dans l’œuvre Les Sagittaires (1956), ou simplement des taches d’encre? Comme avec l’astrologie, il faut se laisser porter par son imagination pour y croire et y voir du sens.
Dimanche 4 décembre 2022ChaosWayne Seese, Figures with hats pulled low, Circa 1976, aquarelle et encre sur papier, 44,5 x 59 cm.Wayne Seese est né aux États-Unis. Il s’installe dans les années 1950 à New-York où il côtoie des peintres de l’avant-garde, comme Jackson Pollock. Mais que se passe-t-il dans cette scène remplie à craquer de l’œuvre Figures with hats pulled low de Seese? Qu’est-ce que les personnages célèbrent en dansant aussi frénétiquement? Qu’est-ce que les mots « chaos » ou « désorganisation » vous inspirent dans votre création?
Dimanche 5 février 2023Le temps qui passeJeannine Bourret, Neige, 1982, encre sur papier, 40,6 x 50,7 cm.Jeannine Bourret est une artiste sherbrookoise. Elle peint sur des tableaux qu’elle confectionne elle-même avec des fibres de coton. Un des éléments centraux dans son processus de création, c’est l’omniprésence du temps qui passe.
 
Ici, dans l’œuvre Neige (1982), on peut distinguer ce qui ressemble à une falaise. Le paysage et l’environnement, eux aussi, sont marqués par le passage du temps. Les arbres grossissent ou se déracinent et s’assèchent. La roche tombe en poussière. En ce début d’année, qu’est-ce qui est différent de l’année précédente et qu’est-ce qui va changer autour de vous dans les mois à venir ? Nous tenterons de nous en inspirer à travers cette Ruche d’art.
Dimanche 5 mars 2023
Le retour de la lumièreMario Pouliot, Deux oiseaux aux fines herbes, 1975, encre sur papier de soie, 21,4 x 46 cm.Mario Pouliot est né à Magog et a étudié à l’UQAM. Il est surtout connu pour ses gravures. Dans cet œuvre de Pouliot Deux oiseaux aux fines herbes (1975), on voit la lumière jaillir dans la partie du haut.

En ce mois de mars, justement, on remarque le retour de la luminosité avec les journées qui s’allongent et le temps qui s’adoucit. Aujourd’hui, nous laisserons cette lumière printanière nous inspirer.
Dimanche 2 avril 2023L’intimitéJacques Barbeau, Femme, 1975, huile sur toile, 62,2 x 34,7 cm.Jacques Barbeau est un peintre sherbrookois d’adoption bien connu pour son humour et ses personnages naïfs.

Ici, dans ce portrait intitulé Femme (1975), on plonge dans la psyché d’un personnage mystérieux. Réaliser le portrait de quelqu’un est un acte intime, et même un peu confrontant. Qu’est-ce que cette proximité avec ce personnage inconnu vous provoque ?
Dimanche 7 mai 2023Le mouvementAndré Lacroix, Virage à droite, 1979, encre sur papier Arches 64 x 49,5 cm.André Lacroix possède une formation en décoration intérieure ainsi qu’une maîtrise en enseignement des arts plastiques. Il est aussi l’un des membres fondateurs du Regroupement des artistes des Cantons-de-l’Est (RACE).
 
Dans Virage à droite (1979), on voit un personnage qui danse. On dirait une femme qui prend son envol, qui bondit dans les airs. Avec le retour de la chaleur, du soleil, des oiseaux et avec la venue de l’été, c’est comme si le monde reprenait lui aussi son mouvement et sortait de son inertie. Dans le cadre de cette Ruche d’art de mai, nous regarderons le mouvement comme un moteur de création.
Dimanche 4 juin 2023Soirée d’étéMonique Charbonneau, L’ombre des tilleuls, 1978, encre sur papier, 51,7 x 33,5 cm.Monique Charbonneau a eu une carrière flamboyante. Elle a étudié la peinture auprès d’Alfred Pellan et a été initiée à la gravure par Albert Dumouchel. Elle est surtout connue pour son utilisation de l’encre.
 
Ici, dans l’estampe L’ombre des tilleuls (1978), on retrouve l’atmosphère d’une soirée d’été, quand l’humidité tombe après une journée de canicule. Des visages comme entassés dans un petit buisson nous observent en bas à droite. Les couleurs rose-rouge et vert tendre rappellent la tombée du jour, la clarté qui s’estompe graduellement. Cette scène vous fait-elle penser à un souvenir d’été?
Dimanche 2 juillet 2023 Métamorphose créativeLucienne Cornet, Métamorphose I, 1980, encre sur papier, 121,5 x 80 cm.Originaire de Québec, Lucienne Cornet associe les sciences à sa pratique artistique, traçant le lien entre puissance de la nature et l’énergie créative. Ses œuvres sont dynamiques, elles incarnent à la fois le jeu du mouvement et le rythme de la gestuelle.

L’œuvre Métamorphose I (1980) évoque le pouvoir de la création artistique. À travers les élans, les coups, les traits, Cornet exprime le geste créateur brusque. Aujourd’hui, dans un effort affirmé d’expression et de laisser-aller, cette Ruche d’art vous invite à amorcer cette vive métamorphose créative.