bandeaux_ruche

Ruche d’Art : atelier de création libre et gratuit

Une présentation de

La Ruche d’Art est de retour au Musée pour une cinquième année! L’activité se tient le 1er dimanche de chaque mois de 10h00 à 16h00. La Ruche est un espace de bien-être, de rencontre, et d’inclusion ancré dans une philosophie de démocratisation des arts. Tout le monde y est accueilli comme un artiste, peu importe son niveau de connaissance des arts et sans égard à ses habiletés techniques.

Un accompagnement personnalisé est assuré par l’art-thérapeute Emmanuelle Meunier et une médiatrice du Musée. Une grande quantité et variété de matériel créatif est disponible pour les personnes participantes. Il n’y a pas d’instruction, les expériences autonomes de créativité, d’apprentissage et de partage de savoir-faire sont encouragées. Au début de l’activité, une œuvre de la collection du Musée des beaux-arts de Sherbrooke est présentée en guise d’introduction à la séance, suivi d’un exercice art-thérapeutique lié à la thématique.

En collaborant ensemble, les participants tissent des liens et réalisent des œuvres collectives. Chaque individu qui se sent interpellé est le bienvenu. Des breuvages et des petites collations sont servis aux participants lors de chaque séance. L’activité étant libre, il est possible d’arriver à n’importe quel moment entre 10h00 et 16h00.

Bienvenue à tous!

À propos d’Emmanuelle Meunier

Diplômée en art-thérapie (Université Concordia, 2015), Emmanuelle Meunier pratique le métier d’art-thérapeute auprès de clientèles diversifiées ; jeunes, adultes, vétérans, immigrants, réfugiés, communautés autochtones, etc. Plus récemment, sa pratique de l’art-thérapie s’est développée auprès des jeunes enfants et des adolescents qui utilisent ses services individuels à son bureau privé ou en consultation virtuelle. Passionnée de l’expression par l’art et de ses bienfaits sur la santé, son approche humaniste l’amène à s’intéresser au mouvement des Ruches d’Art. Elle a étudié cette approche non-interventionniste de l’art-thérapie auprès de la fondatrice du mouvement des Ruches d’Art, Mme Janis Timm-Bottos, aussi art-thérapeute diplômée.

C’est donc naturellement qu’Emmanuelle s’est impliquée au Musée des beaux-arts de Sherbrooke en 2019 et les années subséquentes pour y « polliniser » la deuxième Ruche d’Art dans un musée des beaux-arts au Québec.

 

Calendrier des Ruches d’Art 2023

DatesThèmesŒuvres de la collection du MBAS Préambule à l’activité de création libre
Dimanche
6 août 2023
L’été c’est bleuAnne-Marie Lessard-Bost, Sur le bord du lac, n.d., peinture à l’huile, 15,2 x 10,2 cm.
Anne-Marie Lessard-Bost est une artiste peintre autodidacte originaire de la Vallée Matapédia en Gaspésie. Ses œuvres représentent la vie quotidienne qu’elle embellie par des éléments propres à l’imagination.

L’œuvre observée Sur le bord du lac propose de façon naïve des personnages qui profitent de l’été au bord de l’eau. Un homme joue avec son chien, des voiliers voguent paisiblement, des personnes s’apprêtent à embarquer à l’eau. De très grands arbres longiformes viennent lier la terre à ce ciel qui est immense.

Dans le cadre de cette Ruche d’Art, nous vous proposons de réfléchir à la couleur de l’été et à ses petits plaisirs.

Dimanche
3 septembre 2023
Le souffleJean-Onésime Legault, Ferme Robinson, 1928, peinture à l’huile, 10 x 15,3 cm.Jean-Onésime Legault est un peintre, photographe et illustrateur du XXe siècle. Membre des peintres de la Montée Saint-Michel, Legault se plaît à réaliser des excursions afin de peindre des paysages en petit format que l’on appelle pochade.

L’œuvre Ferme Robinson représente un paysage aux couleurs automnales. En observant de plus près les arbres et les maisonnettes, mais surtout, le ciel, on remarque les coups de pinceaux de l’artiste : le mouvement est très présent dans l’œuvre de Legault. C’est comme si un vent chaud soufflait au travers de l’œuvre.

Dans le cadre de cette Ruche d’Art, nous nous intéresserons au thème du souffle pour insuffler notre création.
Dimanche
1er octobre 2023
Miroir, miroir…Gerhard Richter, Spiegel, 1986, bois, verre, miroir, 19 x 28 cm.
RUCHE D’ART SPÉCIALE – JOURNÉES DE LA CULTURE 2023

Né à Dresde (Allemagne) en 1932, Gerhard Richter est un artiste prolifique connu pour ses peintures aux sujets figuratifs et abstraits. Il se forme à l’Académie d’Art de Düsseldorf et ne cessera jamais de renouveler sa pratique : sculpture, ready-made, atlas, photo-peinture, etc.

L’œuvre Spiegel fait partie de sa série de verres et miroirs réalisée dans les années 1980. Fait intéressant : l’œuvre est classée comme un ready-made, un objet duquel on retire volontairement la fonction utilitaire pour le transformer en une œuvre d’art.

En observant Spiegel, c’est plutôt nous-même que l’on observe – on peut alors dire que l’on fait partie de l’œuvre. Qu’est-ce que cela a pour effet pour vous? Est-ce une expérience surprenante, voire confrontante? C’est ce que nous allons explorer ensemble aujourd’hui.
Dimanche
5 novembre 2023
Le bouclierGisèle Leclerc,
La visite, 1987, peinture à l’huile, 25 x 30,3 cm.
Peintre québécoise, Gisèle Leclerc étudie à l’École des beaux-arts de Québec de 1941 à 1954. Elle découvre l’expressionisme en feuilletant des livres d’art qui présentent des artistes allemands rompant avec le style académique plus traditionnel. On reconnait les œuvres de Leclerc parce qu’elles sont très expressives : elles expriment la douleur, le mal-être et la solitude. Parfois, on y décode un autoportrait.

L’œuvre observée, La visite, est à la fois chaude et froide, avec le contraste du fond bleu glacial et les zones rouges magma de la figure au centre. Certains y verront un visage aux formes grotesques, un personnage qui se protège avec ses bras contre son corps.

De quoi ce personnage a-t-il peur? La séance d’aujourd’hui propose d’explorer le thème du bouclier.
Dimanche 3 déc. 2023SérénitéLuc-Antoine Couturier, Femme à la colombe, 1981, peinture à l’huile,
9 x 13,5 cm.
Connu surtout pour sa photographie, Luc-Antoine Couturier débute son parcours artistique en explorant l’aquarelle et la peinture. Ses œuvres captent la beauté et la lumière des lieux.

L’œuvre observée Femme à la colombe représente un personnage nu assis avec un oiseau à l’avant-plan. Un fond bleu vaporeux ajoute une ambiance très apaisante à la composition.

Dans le cadre de cette Ruche d’Art de décembre, nous vous proposons un moment au ralenti pour exprimer votre zénitude à travers l’expression artistique.