Récits de la création du monde : Territoire / Médecines
7e édition de la Biennale d’art contemporain autochtone

Eruoma Awashish, Haley Bassett, Lisa-Maude Aubin-Bérubé, Jay Havens, Cheyenne Rain LeGrande et Jesse Tungilik.

16 mai au 1er septembre 2024
Commissaires : Lori Beavis, Emma Hassencahl-Perley, Jake Kimble, Teresa Vander Meer-Chassé

Crédit photo : Jean-Michel Naud
La BACA est heureuse d’annoncer la 7e édition de la Biennale d’art contemporain autochtone, autour du thème des Récits de la création du monde, présenté par un collectif de quatre commissaires. La Biennale accueillera au total les œuvres d’une soixantaine d’artistes, créant ainsi une expérience unique et stimulante pour les amateurs d’art.
 
Les commissaires Lori Beavis, Emma Hassencahl-Perley, Jake Kimble et Teresa Vander Meer-Chassé, exploreront le thème à partir de chacun des quatre points cardinaux. Lori Beavis apportera son expertise pour présenter des oeuvres représentant le Sud et le Centre, Emma Hassencahl-Perley se concentrera sur l’Est, Jake Kimble sur l’Ouest, et Teresa Vander Meer-Chassé sur le Nord. La collaboration entre ces commissaires, dont les expériences et les compétences sont diverses, permettra de créer une exposition exceptionnelle. Leurs efforts individuels et collectifs offriront aux visiteurs une perspective différenciée du sujet, créant un récit visuel puissant qui explore les récits de la création à travers leurs aspects multidimensionnels.
 
L’exposition globale présentera le travail d’artistes, parmi lesquels des talents établis et émergents dans le domaine des arts visuels, de la performance et des formes d’art pluridisciplinaires. Les œuvres offriront un aperçu critique des interprétations et des nuances du thème, ce qui en fera un événement artistique immersif et captivant.
 
L’événement commencera en mars 2024 et se poursuivra jusqu’en septembre 2024. La BACA se déroulera dans neuf (9) lieux distincts au Québec dont le Musée des beaux-arts de Sherbrooke à compter du 16 mai 2024.
 
Territoire / Médecines
Dans les récits autochtones, les termes territoire et médecines sont interchangeables. Premiers peuples à habiter ce qui est aujourd’hui appelé le Canada, nous sommes les gardiens de ces terres depuis toujours. D’un océan à l’autre et partout ailleurs, la terre a soutenu, nourri et soigné nos peuples en leur fournissant tout le nécessaire pour coexister en harmonie avec la création. Ce n’est qu’avec l’interruption coloniale que l’équilibre naturel a été bouleversé. Sous l’effet de l’extraction des ressources, de la colonisation et de la mise en œuvre d’idéologies impérialistes, les Autochtones ont dû apprendre un nouveau langage pour exister.
 
Les œuvres d’art présentées dans cette exposition évoquent la relation entre les entités autochtones et la terre qui les guérit et les protège. Alliant le non conventionnel aux matériaux traditionnels, ces œuvres mettent en lumière les différentes façons dont les peuples autochtones continuent à naviguer dans les temps qui courent, qu’il s’agisse des droits de chasse des autochtones, de la protection contre les incendies de forêt ou même des voyages dans l’espace. Les œuvres figuratives ont été rassemblées au centre de la galerie pour évoquer le fait que notre relation avec la terre et la médecine n’est pas une expérience monolithique. Nous invitons le public à faire connaissance avec ces œuvres et à compléter le cercle par une réflexion critique et un engagement sérieux sur la manière dont nous pouvons continuer à être des gardiens attentifs de cette terre qui est notre médecine.
 
 
Voici les autres lieux d’exposition de cette 7e édition : le Musée McCord Stewart (1er mars au 18 août 2024), DRAC – Art actuel Drummondville (23 mars au 16 mai 2024), Galerie d’art Stewart Hall (27 avril au 23 juin 2024), Art Mûr (4 mai au 15 juin 2024), La Guilde (15 mai au 14 juillet 2024), la Maison de la culture de Verdun (18 mai au 7 juillet 2024), EXPRESSION – Centre d’exposition de Saint-Hyacinthe (8 juin au 8 septembre 2024) et le Musée régional de Rimouski (automne 2024).
La Biennale d’art contemporain autochtone (BACA) tient à remercier le Conseil des Arts du Canada, le gouvernement du Québec (Conseil des arts et des lettres du Québec, Fonds d’investissement pour le rayonnement de la Métropole, Secrétariat des affaires autochtones), le Conseil des arts de Montréal, Tourisme Montréal, ses partenaires de diffusion et ses partenaires médias.
 
 
À PROPOS DE LA BACA
Lancée en 2012, la Biennale d’art contemporain autochtone (BACA) est un organisme à but non lucratif basé à Montréal (enregistré en 2016) qui promeut le travail des artistes autochtones. La biennale a lieu tous les deux ans, dans plusieurs lieux, et chaque itération se concentre sur un thème spécifique. L’événement s’adresse à un public de plus en plus large – autochtone et non autochtone – et présente des artistes émergents et établis. Notre mission est de promouvoir l’art autochtone, de sensibiliser et d’éduquer le public aux questions culturelles des Premières nations.