AVANTAGES MEMBRES CHEZ NOS PARTENAIRES

ACCÈS GRATUIT

RABAIS DE 50% SUR LE PRIX D’ENTRÉE

REMISE DE 10% SUR LE PRIX RÉGULIER

Véronique Béland – Collaboration Espace [IM] Média


Véronique Béland , THIS IS MAJOR TOM TO GROUND CONTROL, 2012, installation : imprimante matricielle, moniteur, 5 haut-parleurs, bancs, bibliothèque, livres.

VÉRONIQUE BÉLAND. LES ASTRONAUTES DE LA RAISON ONT PEUPLÉ LE CIEL NOCTURNE

ÉVÈNEMENT : FINISSAGE

Pour souligner la fin de l’exposition, nous vous invitons à un atelier d’écriture le samedi 21 septembre. De plus, nous distriburons toute la fin de semaine des fragments de l’oeuvre imprimée. Venez choisir votre extrait samedi 21 et dimanche 22 septembre entre 12 h et 17 h.  Consultez la page de l’évènement.

L’exposition est présentée du 20 juin au 22 septembre 2019 au Musée des beaux-arts de Sherbrooke, en collaboration avec l’édition 2019 de la Triennale d’art numérique Espace IM média.

Dans cette exposition, Véronique Béland propose quatre œuvres alliant art médiatique et art des mots. Parmi elles , l’installation THIS IS MAJOR TOM TO GROUND CONTROL capte les ondes du cosmos qui sont transformées en mots et imprimées devant nos yeux pour retranscrire la poésie du ciel. Expérimentale, l’exposition permet aussi aux visiteurs de recevoir son message personnel de l’Univers.

À PROPOS DE L’ARTISTE

Née au Québec (Canada), Véronique Béland vit en France depuis bientôt dix ans. Diplômée du Studio national des arts contemporains le Fresnoy (Promotion Michael Snow, 2010-2012) et titulaire d’une maîtrise en arts visuels et médiatiques de l’Université du Québec à Montréal. Sa pratique artistique, qui gravite entre les arts médiatiques et la littérature, s’intéresse à des phénomènes imperceptibles à échelle humaine, dans une tentative constante d’ausculter ce qui semble vide pour en révéler le contenu. Par divers protocoles de traduction ou de transcodage, ses œuvres cherchent à faire contact entre le visible et l’invisible, d’où en jaillit une certaine forme de narration.

COLLABORATION ESPACE [IM] MÉDIA

Exposition itinérante – sur Clémence DesRochers

Réalisée par le Musée des beaux-arts de Sherbrooke, l’exposition rétrospective Clémence. De la factrie au musée est proposée en itinérance pour l’année 2020.

Exposition au MBAS – Photographie : François Lafrance

L’exposition rétrospective Clémence. De la factrie au musée souligne, par la présentation de dessins, de poèmes, de documents d’archives et de témoignages, les 60 ans de carrière d’une grande dame. Elle rend hommage à une artiste multidisciplinaire exceptionnelle, dont l’œuvre, la personnalité et l’engagement ont révolutionné et marqué l’univers culturel et social du Québec.

Télécharger Fiche technique – expo itinérante Clémence

Fille du poète Alfred DesRochers et de Rose-Alma Brault, Clémence DesRochers est née à Sherbrooke en 1933. Avant-gardiste à plusieurs égards, elle commence sa carrière à la fin des années 1950. Son humour contagieux, son énergie débordante et sa créativité lui permettent de se frayer un chemin dans le monde du spectacle. Jouant d’abord la comédie, elle invente littéralement son métier en développant un univers poétique qui lui est propre. Connue comme monologuiste, poète, chansonnière, comédienne, animatrice et artiste visuelle, celle que l’on nomme simplement et affectueusement Clémence a conquis le cœur du public. Livrées sur le ton de la confidence, ses créations littéraires, musicales et visuelles racontent les joies et les peines des gens ordinaires, tout en posant un regard lucide sur les travers de la société québécoise.

L’exposition sera présentée dans la salle Maurice-Domingue de la Maison de la culture de Pointe-aux-Trembles du 26 octobre 2019 au 23 février 2020.

Les futurs disparus – Sans que rien de toi ne s’efface en moi

LES FUTURS DISPARUS – SANS QUE RIEN DE TOI NE S’EFFACE EN MOI

EXPOSITION DU 8 FÉVRIER AU 31 MARS 2019

Une exposition et un livre en photos et en mots.
Lui, René Bolduc est photographe, elle, Mélanie Noël est auteure. Ils ne se connaissaient pas, mais leur ami Richard Séguin leur propose d’unir les images et la poésie. Une seule directive avait été donnée : les Cantons-de-l ’Est devaient être l’inspiration du projet. Ainsi, toutes les images de l’exposition et du livre ont été prises sur ce territoire.

VERNISSAGE 8 FÉVRIER – OUVERTURE DE L’EXPOSITION

17 h : Visite VIP réservée aux membres du Musée
18 h : Vernissage ouvert au public pour plus de renseignements consulter la page de l’évènement

À PROPOS DE L’EXPOSITION

Cette exposition regroupe les photographies de René Bolduc et les poèmes de Mélanie Noël. À travers des paysages et des personnages des Cantons-de-l’Est, le photographe revisite avec passion et patience des techniques anciennes telles que le collodion humide. Les mots délicats de l’auteure enveloppent, pour leur part, les œuvres visuelles d’une poésie touchant des sujets universels et propres à la condition humaine.

Le résultat parle de ceux qui ne sont plus, ou de ceux qui sont voués à disparaître : un vieillard édenté, une maison abandonnée, un couple septuagénaire… En fait, plusieurs personnages et lieux représentés n’existent plus aujourd’hui, car les photos ont été captées entre 1992 et 2018. Ces clichés ont inspiré à l’auteure de courts poèmes, sensibles, pas forcément descriptifs, où résonnent la nostalgie de l’enfance, la mort et les rêves perdus. Les photographies de René Bolduc parlent d’elles-mêmes. La poésie de Mélanie Noël s’apprécie sans les images. Mais ensemble, elles forment un tout, comme un billet pour un aller-retour entre le mortel et l’intemporel.

C’est la deuxième présentation de ce travail, qui avait été exposé à l’été 2018 à la Galerie d’art La Sacristie, au cœur du village de St-Venant-de-Paquette. Dans le grand hall du Musée, les visiteurs pourront voir en plus des plaques photographiques originales et une installation artistique.  L’exposition s’accompagne d’une publication.

LES ARTISTES

René Bolduc – Les photos
René Bolduc utilise différentes techniques de photographies contemporaines et ancestrales, comme le collodion humide, pour produire des photos au cachet unique. Le photographe chasse les coins perdus, les terres reculées, les gens solitaires et les immortalise avant qu’ils se transforment ou disparaissent. Il a un penchant pour les personnes ridées et les natures mortes où pousse la vie. Ses images font voyager vers un monde très loin des égoportraits en série et du Photoshop.

Mélanie Noël – Les mots
Comptable agréée de formation, Mélanie Noël abandonne les chiffres pour les mots à la fin de la vingtaine. Depuis 2005, elle est journaliste à La Tribune. En 2015, elle remportait un prix Judith-Jasmin pour son dossier sur des agressions sexuelles dans un CHSLD. Parallèlement à sa carrière de journaliste, Mélanie écrit des paroles de chansons pour des interprètes québécois tels que Fred Pellerin, David Goudreault, Edgar Bori et Richard Séguin.

Horaires et tarifs

HEURES D’OUVERTURE

Du mardi au dimanche de 12 h à 17 h 

Fermé le lundi

DROITS D’ENTRÉE

Adulte : 10$
Aîné : 8$
Étudiant: 7$
Moins de 6 ans : Gratuit
Membre : Gratuit
Famille : 20$ (pour deux adultes et tous leurs enfants)

NUMÉRO DE TÉLÉPHONE

819 821-2115

ADRESSE

241, rue Dufferin
Sherbrooke, Québec, J1H 4M3

 

Location de salle

LOCATION DE SALLE

Situées dans un bâtiment historique, et contenant des œuvres d’art, les salles du Musée donnent un cachet d’exception à vos réceptions. Pour des évènements privées ou corporatifs, conférences de presse, cocktails, réception de mariage ou tout autre activité, le Grand hall du Musée et le café sont disponibles à la location.

Nous mettons à jour notre politique de location, pour toute information écrivez à mbas@mbas.qc.ca

Espaces & Paysages – exposition permanente

François Lafrance, Holstein, Racine, 2010

ESPACES & PAYSAGES

Inaugurée en 2009

L’exposition consacrée à la collection permanente du Musée des beaux-arts de Sherbrooke, Espaces & Paysages, donne aux visiteurs l’occasion d’apprécier des vues panoramiques des siècles derniers, des concepts éclatés de l’art contemporain, sans oublier la vision toute personnelle des artistes de l’art naïf. Plusieurs artistes importants de la collection, dont des artistes de la région et de la relève, sont représentés et un espace est consacré au paysagiste par excellence, Frederick Simpson Coburn.

Genre majeur dans la tradition picturale, le paysage se présente sous de nombreuses variations dans la collection du Musée des beaux-arts de Sherbrooke. Espaces & Paysages aborde alors la tradition paysagiste à la faveur de regroupements inédits de paysages d’époques et de styles distincts : Traditionnels d’abord, où se trouve représentée une nature grandiose et idéalisée; Modernes où les conventions de la représentation ont subtilement été mises de côté pour faire place à une touche un peu plus libre; Contemporains, où les artistes, constamment à la recherche de nouvelles façons d’aborder les genres artistiques conventionnels, bouleversent les catégories et combinent les médiums; Actuels, où des œuvres récemment acquises offrent un aperçu de la production artistique d’aujourd’hui et font écho au monde dans lequel nous vivons.

Peints, dessinés, photographiés, gravés, imaginés ou transformés, les panoramas d’Espaces & Paysages proposent des représentations de différentes régions du Canada et du Québec, dont plusieurs des Cantons-de-l’Est, exécutées par des artistes d’ici et d’ailleurs. Sélectionnées à partir d’un large corpus de paysages de la collection, ces œuvres sont tirées de donations remarquables consenties au Musée des beaux-arts de Sherbrooke au cours des dernières années.

Biennale d’art contemporain autochtone (BACA)

Kali Spitzer, Tania Larsson, Gwich’in and Swedish, Yellowknife, Northwest Territories, Canada, 2015, Impression sur papier archive / archival pigment print, 76 x 61 cm / 30 x 24 in, 1 de 10 / 1 of 10
Remerciements / Courtesy: Never Apart

BIENNALE D’ART CONTEMPORAIN AUTOCHTONE (BACA) 4ème ÉDITION
níchiwamiskwém | nimidet | ma soeur | my sister
Une présentation Hydro-Québec

Du 5 mai au 9 septembre 2018

Le Musée des beaux-arts de Sherbrooke est fier de présenter un volet de la 4ème édition de la Biennale d’art contemporain autochtone et d’ainsi prendre part à cet événement périodique qui met en lumière la diversité des pratiques issues des cultures autochtones de toute l’Amérique du Nord. Initiée en 2012 par la galerie Art Mûr, la BACA est devenue une organisation indépendante à but non lucratif dont l’objectif est de soutenir et de promouvoir à long terme l’art et les artistes contemporains autochtones. L’exposition níchiwamiskwém | nimidet | ma soeur | my sister place les artistes autochtones femmes des quatre coins du continent sous le feu des projecteurs. Le programme riche révèle le regard que posent des femmes artistes autochtones sur la réalité contemporaine.

« Les connaissances et les expériences que nous partageons avec nos sœurs vont au-delà du lien de parenté direct. Des intérêts communs et la solidarité entre nous forment notre sororité. Sœurs, cousines et amies fusionnent dans cette sororité, qui imagine des avenirs féconds. Que de telles relations se soient formées à la naissance, dans l’enfance ou à l’âge adulte, ces femmes et confidentes sont à la source de notre pouvoir, de notre intelligence et de notre amour.

L’exposition níchiwamiskwém | nimidet | ma soeur | my sister se penche sur la relation intense entre des sœurs autochtones qui ont grandi ensemble, qui ont été séparées par de longues distances, qui rient ensemble, qui se tiennent par la main et se battent sur le front de l’activisme, qui élèvent des protestations au sein de leurs communautés comme à l’extérieur et qui partagent la connaissance et l’expérience de traumatisme intergénérationnel. L’exposition níchiwamiskwém | nimidet | ma soeur | my sister présente des artistes qui racontent des histoires de leur enfance, confient des souvenirs et mettent en lumière des relations et des événements déterminants dans l’identité des femmes autochtones. »

– Niki Little et Becca Taylor, co-commissaires

La Galerie d’art Stewart Hall de Pointe-Claire, Art Mûr, La Guilde et le Musée des beaux-arts de Sherbrooke accueillent les 4 volets de l’exposition níchiwamiskwém | nimidet | my sister | ma sœur alors que Le Musée McCord présentera une soirée de projection de films autochtones et une table-ronde.

Clémence. DE LA FACTRIE AU MUSÉE

CLÉMENCE. DE LA FACTRIE AU MUSÉE

Du 12 mai au 18 novembre 2018

Dimanche 14 octobre -9 h 30 à 12 h- Évènement : Les mots de Clémence. Lectures, performances et rencontre intime avec Clémence DesRochers
Tarifs : 30 $ – 20 $ pour nos membres et ceux du Salon du livre de l’Estrie. Réservez vos billets sur Event Brite 

Cet événement est une collaboration du Salon du livre de l’Estrie et du Musée des beaux-arts de Sherbrooke

Le Musée des beaux-arts de Sherbrooke présente pour sa saison estivale une nouvelle exposition en hommage à l’artiste sherbrookoise Clémence DesRochers. Conçue selon une approche thématique, cette rétrospective permet de célébrer l’apport exceptionnel de Clémence à la culture québécoise. Monologuiste, poète, animatrice, comédienne, humoriste, auteur-interprète, dessinatrice; les visiteurs auront la chance de découvrir les différentes facettes de cette artiste multidisciplinaire qui séduit les québécois depuis plus de 60 ans.

Au cours de sa carrière, Clémence a reçu l’éloge de plusieurs artistes qui lui ont témoigné leur admiration pour son œuvre. « Clémence nous aide à sortir de l’ombre nos vrais visages, nous nous reconnaissons dans ces douces caricatures de nous-mêmes, d’une familiarité hallucinante. Clémence DesRochers, dont l’art peut paraître naïf tant il est empreint de tendresse, et une tendresse qui ne craint pas l’impudeur, est aussi un poète conscient et tragique » (Marie-Claire Blais). « Tu as été la première à écrire dans un langage québécois parlé, structuré de façon cohérente et transposé sur le plan poétique » (Luc Plamondon). Lors de son passage à l’émission En direct de l’univers, Michel Tremblay a déclaré s’être inspiré de l’empathie de Clémence envers ses personnages, des caricatures sympathiques, pour la création de la pièce Les Belles-soeurs. « C’est l’âme québécoise qui se révèle à travers tes monologues et tes chansons. C’est nos réalités, nos rêves, nos émotions » (Georges-Hébert Germain).

L’exposition Clémence. De la factrie au musée présente un éventail de ses écrits, de ses monologues, de ses dessins, de ses poèmes ainsi que des documents d’archives. Des stations d’écoute seront mises à la disposition des visiteurs afin qu’ils puissent réellement se plonger dans l’univers poétique de Clémence. Nous sommes également très heureux d’offrir aux visiteurs un volet interactif permettant de laisser des témoignages qui lui seront remis à la fin de l’exposition.

Le Musée a créé cette exposition avec fierté, sachant qu’elle saura plaire à différentes générations.  La qualité et la variété du matériel présenté évoqueront certainement de précieux souvenirs à ceux qui ont été touchés par la personnalité vibrante de Clémence. Quant aux plus jeunes, ils auront la chance de découvrir une icône nationale, qui a révolutionné la scène culturelle et sociale.