SPACE 9

LE SALON DU PRINTEMPS DES ARTISTES DES CANTONS-DE-L’EST – 9ÈME ÉDITION

L’exposition sera présentée du 11 avril au 2 juin 2019

C’est la 9ème édition du Salon du printemps des artistes des Cantons-de-l’Est – SPACE 9. Le Musée des beaux-arts de Sherbrooke est heureux de présenter une sélection de douze artistes qui illustrent la pratique et le discours des artistes d’ici.

LES ARTISTES

ANNE-MARIE BERTHIAUME – ESTAMPE

Résidant présentement à Sherbrooke, Anne-Marie Berthiaume est titulaire d’un Baccalauréat en arts-plastiques à l’UQTR. Elle s’est démarquée en se spécialisant dans le domaine de l’estampe. Récipiendaire de la Bourse Presse-papier 2007 (Trois-Rivières) et finaliste au 18e Prix Albert-Dumouchel (Montréal), toujours en 2007, elle a participé à plusieurs expositions collectives aussi bien au Québec qu’en Europe.

Anne-Marie Berthiaume, Déséquilibre, sérigraphie et techniques mixtes sur bois, 30  x 30 cm, 2018.

ANNE-RENÉE HOTTE – PHOTOGRAPHIE

Diplômée en photographie à l’Université Concordia (2010), Anne-Renée Hotte a complété sa maîtrise en arts visuels et médiatiques à l’Université du Québec à Montréal en 2015. Son travail a été présenté dans plusieurs lieux à l’étranger et au Québec, notamment à la Galerie Artem (Quimper, France), à la Galerie de l’Université de l’Indonésie (Jakarta), à Volta NY (New York, États-Unis), à Caravansérail (Rimouski), à la FOFA Gallery (Montréal), à la Galerie de l’UQÀM (Montréal) et à la Galerie Trois Points (Montréal). En 2013, elle a réalisé, pour le Centre hospitalier de l’Université de Montréal, une œuvre d’art public qui sera exposée durant toute la durée de la construction du nouveau centre.

Anne-Renée Hotte Sylvestre 3 (Toutes mes histoires de forêts mènent à un cours d’eau) Impression numérique sur papier archives 1/3 155 x 124,5 cm 2018 Crédit photo : Anne-Renée Hotte

CAROLINE LÉTOURNEAU – PEINTURE

Caroline Létourneau est originaire de Princeville. Elle est détentrice d’un baccalauréat avec spécialisation en arts visuels de l’Université d’Ottawa (2011). Elle a participé à plusieurs solos, notamment au Centre d’art Jacques et Michel Auger (2016) et à la Maison de la culture de Notre-Dame-de-Grâce de Montréal (2015). Elle a également participé à la Foire d’art contemporain de Saint Lambert en 2013.

Caroline Létourneau, La revanche d’Artemisia Gentileschi, acrylique sur toile, 152 x 183 cm, 2018.

CHLOÉ BEAULAC – GRAVURE

Diplômée d’un baccalauréat en beaux-arts de l’Université Concordia (2010), Chloé Beaulac se spécialise dans les arts imprimés. En 2015 elle remporte le prix Télé-Québec remis conjointement par la Biennale d’estampe contemporaine de Trois Rivières (BIECTR) ainsi que la Fabrique culturelle pour son œuvre Au cœur du Magnétisme. En 2018, elle remporte le prix Culture Montérégie – Fabrique culturelle, remise pour l’ensemble de son œuvre et son implication en Montérégie. Beaulac a exposé son travail dans le cadre de plusieurs projets d’oeuvres d’art public, et de nombreuses expositions solos et expositions de groupe un peu partout au Québec, au Canada et à quelque reprises à l’international.

Chloé Beaulac, Vibert, acrylique et techniques mixtes sur papiers, 123 x 93 cm, 2014.

LE DUO DUROCHER-SCHUELER – CÉRAMIQUE

Sylvie Schueler détient un diplôme de 2e cycle en pratiques artistiques actuelles à l’Université de Sherbrooke. Diplômé en ingénierie, Maxime Durocher est céramiste autodidacte. Ils vivent et créent à Sherbrooke.

Durocher-Schueler, Alterre – Détail, 2018, Porcelaine et grès , Maison des arts et de la culture de Brompton, Crédit photo : Yves Harnois

FRANÇOIS MATHIEU – INSTALLATION

Détenteur d’un baccalauréat en philosophie, d’un autre en arts plastiques et d’une maîtrise en études québécoises, François Mathieu possède une longue expérience de technicien au service des artistes dans plusieurs ateliers de Québec, ainsi que de formateur et chargé de cours. Ayant à son actif plusieurs réalisations d’art public, il a aussi présenté de nombreuses expositions au Canada, au Mexique et en Belgique. Ayant grandi à St-Éphrem en Beauce, François Mathieu vit et travaille en milieu rural, à St-Sylvestre de Lotbinière.

François Mathieu, Un tour , venu d’un centre, 2014, Cuir, corde de polyester, poulies métalliques, béton
272 x 320 x 320 cm, Crédit photo : Étienne Boucher

HANI FERLAND – ART POPULAIRE CONTEMPORAIN

Née le 22 juin 1979 à l’hôpital de Granby, Hani Ferland a grandi à Sainte-Anne-de-la-Rochelle dans les Cantons-de-l ’Est. C’est en 1999 qu’elle s’établit à Sherbrooke, ville dans laquelle elle complète un baccalauréat en études littéraires et culturelles à l’Université de Sherbrooke en 2011. Hani Ferland travaille depuis une quinzaine d’années à CIAX 98,3, radio communautaire de Windsor et région, desservant le territoire du Val-Saint-François. Elle y est aujourd’hui la directrice générale. Dans son parcours artistique, Hani Ferland a partagé un atelier au Centre d’art de Richmond avec d’autres photographes de la région. Elle a également exposé différentes œuvres dans les centres de diffusion des Cantons-De-L ’Est.

Hani Ferland, crédit photo : Hani Ferland

JÉRÉMIE ST-PIERRE – PEINTURE

Jérémie St-Pierre est né le 4 septembre 1983 à Ste-Félicité de l’Islet. Récipiendaire de la bourse du Campus-Notre-Dame de Foy, il entreprend des études en arts plastiques à St-Augustin de Desmaures en 2000. Il possède un Baccalauréat en arts visuels et médiatiques de l’Université du Québec à Montréal. Son travail est présent dans plusieurs collections privées et compte à son actif différentes expositions nationales. St-Pierre termine une maîtrise en arts visuels et médiatiques à l’UQAM où il obtint une charge de cours à l’hiver 2015. Il vit et travaille entre Montréal et les Cantons de l’Est. Il est représenté par la Galerie Michel Guimont dans la région Québec, Sherbrooke et Trois-Rivières.

Jérémie St-Pierre, Sensorama furtif, Acrylique sur toile, 76 X 92 cm, 2018

JOHANNE CÔTÉ – TEXTILE

Depuis 2014, Johanne Côté est une artiste professionnelle en art actuel. Elle possède une formation académique en graphisme et en arts visuels. Elle a complété un diplôme de 2e cycle en pratiques artistiques actuelles en 2014. Elle a participé à plusieurs expositions collectives et à quatre expositions solos à son actif.

Johanne Côté, PI infini, 2017, détail, Crédit photo : François Lafrance

SARA A.TREMBLAY – PHOTOGRAPHIE

Sara A.Tremblay détient une maitrise en beaux-arts de l’Université Concordia. Ses œuvres ont été présentées au Québec et en Ontario (YYZ Artists’ Outlet, Galerie Donald Browne, Fondation Guido Molinari, Vaste et Vague, entre autres) ainsi qu’en Suède où elle a séjourné à l’été 2013 dans le contexte de la Brucebo Fine Art Summer Residency Scholarship, àSjälsö, Gotland. Elle a participé au 32e Symposium International d’art contemporain de Baie Saint-Paul et est récipiendaire de la toute première Bourse Yvonne-L.-Bombardier. En 2016 elle publie l’ouvrage Själsö (VU, Québec).

Sara A.Tremblay, Repères / 45°19’15.2″N 72°07’37.8″W, 2019, Impression à jet d’encre, 50,8 x 76,2 cm, Crédit photo : Sara A.Tremblay

STEVE HEIMBECKER – SON ET VIDÉO

Né en Saskatchewan et formé au Alberta College of Art and Design, Steve Heimbecker est connu pour le rôle novateur qu’il a joué dans le développement de l’art sonore, de l’installation et de la composition sonore à canaux multiples au Canada. À partir des années 1980, il a présenté son travail et ses performances au Canada et en Europe. Depuis qu’il s’est installé à Montréal en 2001, il a réalisé une série de projets DVD en Dolby 5.1 et créé un système de diffusion du vent basé sur un réseau à 64 canaux portant le nom de «Wind Array Cascade Machine» dont les manifestations prennent la forme d’installations, tout en continuant à produire et à exposer son travail sur les scènes nationale et internationale.

Un jour et une année au lac Libby / A Day and a Year at Libby’s Pond (2019)
29 – channel audio visual installation Artist: Steve Heimbecker Crédit photo : Steve Heimbecker

YAN GIGUÈRE – PHOTOGRAPHIE

Yan Giguère a grandi à Victoriaville et a fait ses premiers pas en photographie dans la chambre noire de la polyvalente Le Boisé, au début des années 80. Il a étudié le cinéma au Cégep St-Laurent, puis la photographie au Cégep du Vieux-Montréal et à l’université Concordia. Il compte plusieurs expositions individuelles à son actif, notamment, à Montréal, Choisir, présentée à la galerie Occurrence en 2007, Bienvenue, à la Galerie B312 en 2002, Chavirer, à la Galerie Vox en 2001 et, en 2009, Attractions, à la Galerie Optica. Ses œuvres font partie de nombreuses collections publiques et privées, dont celles du Musée national des Beaux-arts du Québec et d’Hydro-Québec.

Yan Giguère, Maison vide, Sainte- Anne de la Pérade, épreuve à la gélatine argentique, cire micro-crystalline, montée sur carton et faux cadre de tilleul, 72 cm X  72 cm X 4,4 cm, 2010.
Crédit photo : Yan Giguère