Parcours Photo Sherbrooke

PARCOURS PHOTO SHERBROOKE

L’accès au Parcours Photo autour du Lac-des-Nations est gratuit en tout temps.

INAUGURATION ET ÉVÉNEMENTS

Lancement le vendredi 30 août 2019
14 h à 16 h : Tournée des artistes
17 h : Vernissage au pavillon Armand-Nadeau du parc Jacques-Cartier

La fin de semaine du 30 août au 2 septembre sera ponctuée d’activités organisées par le Club Photo de Sherbrooke : télécharger le programme. Retrouvez tous les détails des évènements sur la page Facebook du parcours Photo Sherbrooke.

PROMENADE AUTOUR DU LAC-DES-NATIONS

Depuis trois ans, les structures installées le long de la promenade du Lac-des-Nations accueillent des expositions de photographies renouvelées au gré des saisons. Pour l’édition automne 2019, le Musée des beaux-arts de Sherbrooke, en partenariat avec le Comité arts et culture Jacques-Cartier et en collaboration avec la Ville de Sherbrooke, Destination Sherbrooke et le Club photo de Sherbrooke présente une sélection de photographies autour du thème : NOTRE MONDE : SON ENVIRONNEMENT. Le travail de quatre artistes profesionnels est complété par dix amateurs du Club Photo.

QUATRE ARTISTES PROFESSIONNELS

MARIO CYR

Expert mondial de la plongée sous glace, ses images et ses récits voyagent à travers le monde entier et sensibilisent son auditoire aux enjeux environnementaux et à l’importance de préserver la nature.

Mario Cyr, Première nage, 2014, Photographie numérique

CLAUDE GUÉRIN

Il présente pour la première fois cette nouvelle série sur les marais et les marécages. « Nous ne pouvons plus nier aujourd’hui l’importance de préserver ces zones humides naturelles. Pourtant, elles continuent de disparaitre au profit d’un développement territorial anarchique et inconscient ou irréfléchi. »

Claude Guérin, Saint-Donat, MRC de la Matawinie Région de Lanaudière, 2015, Photographie numérique

FRANÇOIS LAFRANCE

Passerelles négligées, escaliers délaissés, rails désaffectés. Ce sont ici des terrains oubliés, des lieux désertés, laissés à eux-mêmes; les photographies de François Lafrance expriment une attirance particulière pour ces sites qui sont sans destination, comme en attente.

François Lafrance, Escale, 2018, Photographie numérique

JEAN-FRANÇOIS LEMIRE

Observateur patient du réel, Jean-François Lemire cherche des espaces de bouleversements, où se vivent des enjeux humains et environnementaux pour y révéler une histoire, qu’il illustre par le biais d’une photographie à mi-chemin entre la photo d’art et le documentaire.

Jean-François Lemire, Centrale au Charbon  (2900MW) Winfield, Virginie Occidentale, 2015, Photographie argentique et numérisée