Parcours Photo Sherbrooke 2020-2021

Le Parcours Photo Sherbrooke sera exposé de septembre 2020 à septembre 2021 à la promenade du lac des Nations. L’accès est gratuit en tout temps.

Humains d’ici et d’ailleurs

Pour cette sixième édition, les trois structures installées le long de la promenade du lac des Nations présente une sélection de photographies autour du thème Humains d’ici et d’ailleurs. Ce nouveau thème propose une rencontre unique et une prise de conscience de l’histoire de nos concitoyens, voisins, frères et sœurs à travers la photographie. Au total, 33 photographies prises par le collectif Humains de Sherbrooke, Stéphane Lemire et Marcel Morin se trouvent autour du lac des Nations. Humains d’ici et d’ailleurs offre un voyage à travers les portraits de gens provenant de quatre différents continents.

En collaboration avec le Comité Arts et Culture Jacques-Cartier, le Musée a été mandaté par la Ville de Sherbrooke pour coordonner le Parcours Photo Sherbrooke 2020-2021.

À propos des artistes

Maraîchères aux champs
Pierre Vignau, Se réinventer, 2020, photographie numérique

Humains de Sherbrooke

Lancé en 2017, Humains de Sherbrooke est un projet collectif ayant pour mission d’aller à la rencontre de Sherbrookois et Sherbrookoises et de partager leur histoire. Des histoires qui inspirent, émeuvent, touchent la communauté sherbrookoise. Humains de Sherbrooke, c’est aussi la voix des gens ordinaires, des gens qu’on entend trop peu souvent, des gens qui souhaitent être entendus. Parce que tous ont une histoire qui mérite d’être racontée. Parce qu’à chacun son histoire.

Photographes : Yves Harnois, John Naïs, Laurence Salyere, Annick Sauvé et Pierre Vignau

Page Facebook : facebook.com/HumainsdeSherbrooke


Les doyens de Kangiqsujuaq
Stéphane Lemire, Les doyens de Kangiqsujuaq, Nunavik, 2004, photographie numérique

Stéphane Lemire

Natif de Montréal, Stéphane Lemire amorce sa carrière à Sherbrooke comme photographe de presse (1980-1992). Ensuite, en tant qu’artiste indépendant, ses contrats et projets l’amènent à voyager. Sur la route, il fait des rencontres fortuites qui lui permettent de photographier des êtres humains hauts en couleur. Malgré les barrières culturelles et linguistiques, le regard est un vecteur de communication qui révèle des richesses à découvrir. Au fil des ans, il publie sept livres dont la trilogie Arborescence sur le thème de l’environnement.

Site web : photographedesherbrooke.com


La Mécano
Marcel Morin, La Mécano, Chiang Mai, Thaïlande, 2015, photographie numérique

Marcel Morin

Son humanisme, sa grande sincérité et sa capacité de saisir l’instant décrivent bien Marcel Morin. Sa conscience du monde dans lequel on vit, partout sur la planète, le gouverne. Au hasard des rues, il croise ici et là un regard, un sourire, une envie de parler, d’entrer en contact. Il cherche à traduire ses sentiments à travers des photos stylisées. Son souhait : que l’on saisisse le message que peut transmettre une photo et que l’on consente à un éveil de conscience. L’artiste est originaire de La Patrie au Québec.

Site web : marcelmorinphotos.com